Chaque client veut que la valeur PEB/CPE soit aussi correcte et basse que possible

Chaque client veut que la valeur PEB/CPE soit aussi correcte et basse que possible

23-04-2014

Fin novembre 2013, la ministre flamande de l’Énergie Freya Van den Bossche a déclaré qu’elle voulait mettre en place un examen centralisé pour tous les experts d’énergie, afin d’améliorer la qualité des certificats EPC (PEB à Bruxelles/CPE en Wallonie).

Une valeur PEB/CPE aussi correcte et basse que possible devrait en effet être l’objectif de chaque expert. Toutefois, à cet effet nous n’avons pas besoin d’un examen, mais bien autant d’information que possible au sujet de l’habitation.

Protocole

Au moment d’établir un EPC l’expert d’énergie doit suivre rigoureusement le protocole élaboré par le VEA (l’Agence flamande de l’énergie).
L’un des principes les plus importants à ce sujet est : des suppositions sont complètement hors question. Uniquement ce qui est prouvé et ce qui a pu être constaté, peut être assimilé dans l’EPC.
Il arrive régulièrement que nous devions décevoir un client quand il nous dit par exemple qu’il a isolé son plafond, mais que nous ne pouvons pas retenir cette déclaration, puisqu’il n’y a aucune preuve et que nous ne pouvons plus constater la présence de l’isolation. Une situation désagréable, tant pour le client que pour notre expert.

Rassemblez le plus de pièces justificatives que possible.

Avez-vous apporté des améliorations à votre maison ?
Veillez à ce que vous puissiez présenter autant de pièces justificatives que possible (factures, photos) lors du passage de l’expert en énergie. Cela est particulièrement vrai pour les améliorations que nous ne pourrons plus vérifier.

Vous envisagez de rénover?
Conservez soigneusement les documents et faites beaucoup de photos.

Quels facteurs amélioreront le plus votre score EPC?

Dans une maison non isolée, en moyenne 30% de l’énergie s’échappe par le toit, 20% par les murs et 10% par le sol.
Si le toit de votre habitation est bien isolé, la valeur PEB/CPE descendra de 30 à 50%. De même, l’isolation ultérieure des murs d’une maison individuelle peut diminuer la valeur PEB/CPE de 30%.  

L’installation d’un système de chauffage moderne va en outre diminuer la valeur PEB/CPE de 20% et elle réduira vos frais de chauffage de 30%.

Finalement, l’année de construction ou de rénovation de votre maison est essentielle pour l’amélioration de votre score EPC.

L’acte notarié est donc aussi un document essentiel. Car si en cas de rénovation, la facture n’est pas très claire en ce qui concerne les matériaux utilisés, la date de facture peut améliorer le score EPC.

L’Art.104 du RGIE va changer à nouveau

Le SPF Economie nous a informé que l’art. 104 du RGIE allait changer à nouveau. L’Arrêté Royal est en cours de rédaction mais apparaîtra dans un avenir proche.

Lisez plus

Votre ascenseur est-il déjà modernisé? Faites attention les amendes deviennent réalité!

En tant que gestionnaires ou propriétaires d'un ascenseur vous avez l’obligation de faire réaliser une analyse de risques par un Service Externe de Contrôle Technique  (SECT). Cette analyse de risques doit être effectué au plus tard 15 ans après la première mise en service de l’ascenseur et ensuite  tous les 15 ans maximum.

Lisez plus